Au procès de Farida, l’épuisement d’une infirmière qui « ne voulait pas » blesser les policiers


Le procès de Farida C., une infirmière interpellée en marge d’une manifestation des soignants en juin 2020, s’est ouvert lundi à Paris. L’infirmière est soupçonnée de violences et d’outrage à l’égard des forces de l’ordre. Deux mois de prison avec sursis ont été requis. La décision sera connue le 3 mai.



Au procès de Farida, l’épuisement d’une infirmière qui « ne voulait pas » blesser les policiers

X
X

log in

reset password

Back to
log in
Copy link
Powered by Social Snap