Après le « blasphème » de Rihanna, une chroniqueuse d’Hanouna a « limite envie de la tuer »


Ce mardi 6 octobre, la chanteuse et femme d’affaires Rihanna a fini par s’excuser publiquement après avoir utilisé un morceau incluant des samples accéléré d’un hadith islamique. Sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste, la chroniqueuse Meriem Debbagh avait expliqué avoir « limite envie de la tuer ».



Après le « blasphème » de Rihanna, une chroniqueuse d’Hanouna a « limite envie de la tuer »

X
X

log in

reset password

Back to
log in
Copy link
Powered by Social Snap